Le père Noël s'emmêle les cadeaux

by - décembre 24, 2019


-   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -

Qui n'a pas envie, Noël approchant, de s'entendre raconter des histoires de Noël ?

Aujourd'hui encore, la maîtresse que je suis raffole de ces histoires qui mêlent les personnages favoris de mon enfance : père Noël, enfants sages, rennes et petits lutins... Cet univers si féerique, gourmand et magique m'apporte encore des étoiles plein les yeux.
Cette année, j'ai manqué de temps pour vous proposer une petite sélection d'albums et de romans pour la saison. Mais pour m'excuser, je vous partage à la place ce petit roman destiné aux CP, ainsi que son exploitation pédagogique, préparée par mes petites mains.


Il s'agit du Père Noël s'emmêle les cadeaux, un petit roman à destination des CP,
publié aux éditions Milan. Il fait partie de la très connue collection "J'écris, je lis". 






Comme chaque année, le père Noël s'occupe de la distribution des cadeaux. Sur son traîneau, il parcourt le monde entier pour livrer tous les jouets dont les enfants rêvent, avant qu'ils ne se réveillent le matin de Noël.Mais cette année, tout ne se passe pas comme prévu... Au pied du sapin, bien emballés dans du papier coloré, ce ne sont pas exactement les jouets qu'on commandé les enfants... Qui voudrait d'une poupée barbue, d'une trottinette puante, d'un chapeau en peluche ou encore d'une toiture à pédales ?
Léna, Milou, Martin, Sacha et tous les autres enfants se questionnent... Qu'a donc le père Noël ? Serait-il devenu fou ?
En réalité, le père Noël confond certaines lettres ! et pour cause, il a cassé ses lunettes !
Les enfants décident tous ensemble d'aider le père Noël et l'année suivante, ils écrivent bien grand et de toutes les couleurs le nom des jouets qu'ils voudraient recevoir. Ils ajoutent même des dessins, pour éviter les malentendus... et au père Noël de s'emmêler les pinceaux !



Ce petit roman de Noël est PAR-FAIT pour les élèves en plein apprentissage de la lecture. Bien évidemment, il ne remplace par les belles lectures offertes que nous pouvons leur faire le matin ou le soir. Qualitativement, cette histoire reste assez courte, et on n'y retrouve pas la magie de Noël comme c'est le cas dans d'autres superbes albums. Cependant, pour des enfants de cet âge, ces magnifiques histoires au récit souvent plus complexe, ne sont souvent bonnes qu'à être écoutées et appréciées !

Ce que j'apprécie beaucoup, avec ce petit roman des éditions Milan, c'est qu'il est à 100% accessible pour nos petits élèves. Par sa petite taille et sa couverture souple, le livre est facilement manipulable et la quantité de mots déchiffrables est conséquent ! La police d'écriture et la mise en page épurée de cette histoire en facilitent la lecture. Une chose est sûre, les élèves ont pris plaisir à manipuler ce livre, à l'observer, à décrire ses illustrations, à lire certains mots... et à raconter l'histoire. 

Dans mon cas, ce mini-roman n'est pas entièrement déchiffrable par les élèves de CP, à ce stade de l'année. Toutefois, proposée en lecture par l'adulte, l'histoire est réellement abordable et l'ensemble des élèves était en capacité de comprendre l'histoire et de l'apprécier. Le récit se base sur la répétition, et n'est pas complexe à appréhender pour des élèves de cet âge. 
La longueur est parfaite pour intéresser les élèves, conserver leur attention, sans qu'ils ne décrochent et ne perdent le fil de l'histoire. Les personnages, peu nombreux, sont à leurs portée et montrent une réelle diversité. On notera que Sacha est représenté dans un fauteuil roulant : on lui suppose donc un handicap physique, dont on peut discuter avec les enfants si on le souhaite.
Le lexique est riche : si certains mots difficiles persistent, je note tout de même la présence d'un petit glossaire à la fin de l'histoire, pour expliquer ces mots. J'apprécie qu'un apport de vocabulaire soit rendu possible dès le CP. 

J'ai absolument adoré l'histoire, sur le thème des jouets et des cadeaux de Noël. Elle permet de travailler sur ce vocabulaire et cet univers avec les élèves, d'autant plus qu'ils sont désormais en mesure d'en lire une grande majorité. 
Ce que j'ai tout particulièrement aimé, c'est l'humour qu'on retrouve à toutes les pages. Robert Ayats joue sur les mots (et même davantage ! il joue sur les lettres) pour rendre cette histoire de Noël amusante et plaisante aux yeux des enfants. notamment les lettres qui se ressemblent, pour créer des associations de mots rigolotes et ainsi réinventer les cadeaux de Noël des personnages de l'histoire. Les élèves prennent conscience qu'une simple lettre peut tout changer !

Dès la première de couverture, le ton est annoncé grâce à la célèbre expression "s'emmêler les pinceaux", réinventée pour Noël en "s'emmêler les cadeaux". Très riche d'apprentissage pour nos élèves, qui découvraient tous cette expression. Pour travailler autour de cette expression, les élèves l'ont représentée. Leurs dessins étaient très représentatifs de leur niveau de compréhension : ils se sont rendus compte avec beaucoup de fierté qu'ils étaient entièrement capables d'en déduire le sens de cette expression. Quel plaisir de les entendre l'utiliser ensuite !

Enfin, pour finir, j'adore les illustrations très simples et colorées ! Elles sont suffisantes à la compréhension de l'histoire. Vous pouvez d'ailleurs retrouver ces illustrations sur le site internet de Tommy Doyle.

(+)  le petit plus
En plus d'une histoire adorable, pleine de rebondissements, le livre a l'avantage d'être "interactif". En première page du livre, on trouve une planche d'étiquettes autocollantes, qui servent à compléter les trous du texte. On peut alors se questionner sur le mot qui convient le mieux, qui a le plus de sens dans le contexte de la phrase.
De nombreuses activités complémentaires à l'histoire sont également proposées : exercices d'écriture, de phonologie... Je regrette cependant qu'ils ne soient pas entièrement adaptées au niveau des élèves de CP à cette période de l'année. Ils se sont révélés bien trop complexes pour mes élèves, utilisant des mots qu'il leur était impossible de déchiffrer. Toutefois, j'ai pu largement m'inspirer de ces petits exercices pour exploiter l'histoire et concevoir le livret d'exercices que je vous présente plus bas. 






Afin de travailler sur cette petite histoire, et d'en garder une trace, j'ai conçu ce petit livret d'activités. Il concerne des activités de compréhension du texte, mais aussi de phonologie et d'écriture. Il comprend des exercices variés, connus des élèves pour la plupart. Je vous le propose en téléchargement, entièrement clé en main !




Il est composé au total de 12 pages, et regroupe 14 petits exercices aux objectifs variés. Les compétences travaillées sont les suivantes:

  • copier des mots ou des phrases avec un modèle (1 - 2 - 9)
  • restituer l'histoire et respecter sa chronologie (4 - 5)
  • valider ou invalider des informations de l'histoire : personnages, objets, actions... (3 - 5 - 6)
  • associer des étiquettes-mots aux images en s'appuyant sur les graphèmes déjà connus (7)
  • comparer les deux écriture d'un groupe de mots : chercher les lettres qui différent (8)
  • rechercher et reconnaître une syllabe ou une lettre dans un mot écrit : écrire cette syllabe/lettre manquante (10)
  • reconstituer des phrases (9)
  • reconnaître le nombres de phrases d'un texte (11)
  • utiliser les déterminants à bon escient (12)
  • reconnaître le nombre de mots d'une phrase (13)
  • écrire des mots (14)


J'ai réalisé le travail sur une semaine (la semaine qui précédait les vacances de Noël), comme ceci :

•   LUNDI
En guise de première introduction, j'ai l'habitude de présenter le livre aux élèves : nous observons sa couverture, nommons certains éléments (notamment la couverture et le titre). Je propose aux élèves de découvrir les termes d'auteur et d'illustrateur, que nous explicitons très simplement : l'auteur est la personne qui a écrit l'histoire, l'illustration est la personne qui a réalisé tous les dessins du livre.
Nous décrivons l'illustration de la couverture et les élèves font des hypothèses sur l'histoire. Je dévoile ensuite le titre de l'histoire : nous réfléchissons ensemble à ces hypothèses, en formulons de nouvelles... L'expression "s'emmêler les cadeaux" ne leur évoque rien pour l'instant.

Je commence la lecture de l'histoire, sans leur montrer les illustrations. Je recueille ensuite les impressions des enfants : apprécient-ils l'histoire ? Je les laisse réagir et faire les remarques qui leur viennent à l'esprit. Je relis une seconde fois l'histoire, en leur dévoilant les illustrations au fil de ma lecture.


•   MARDI
Avant de relire l'histoire, je demande aux élèves de me rappeler ce que nous savons sur ce livre : le titre, l'auteur, l'illustrateur... Ils racontent brièvement l'histoire et ce qu'ils en ont retenu. Nous réalisons les exercices n°1 et 2 du livret.
Je relis ensuite l'histoire, avant que nous ne commencions les exercices de compréhension, dans l'ordre (exercices 3 à 6).


•   JEUDI
Avant d'entamer les exercices de phonologie, je relis l'histoire aux élèves et leur propose un exercice de rappel de récit à partir des images du texte et des exercices présents dans le livret (qui servent de garde-mémoire). Nous revenons sur les jouets qu'ont demandé les enfants, et ceux qu'ils ont reçus. Je les écris au tableau et nous les comparons. Ils se rendent très vite compte que ce sont presque les mêmes mots, et que nous entendons les mêmes sons... Nous revenons sur le fait que le père Noël a confondu des lettres pour expliquer cela et nous partons à la recherche des lettres qu'il a confondues (exercice 8). De manière guidée, nous réalisons les exercices 7, 9 et 10.


•   VENDREDI
De la même manière que la veille, je propose aux élèves un rappel de récit, davantage détaillé. Nous rappelons tous ensemble ce qu'est une phrase et comment les compter dans un texte avant de laisser les élèves réaliser l'exercice 11 en toute autonomie. Nous faisons ensuite la liste des déterminants, évoquons leur place dans une phrase, ainsi que la marque du pluriel (exercice 12). Nous procédons de manière similaire pour l'exercice 13, qui consiste à compter le nombre de mots contenus dans chaque phrase. Pour terminer, les élèves ont réalisé le dernier exercice d'encodage (exercice 14).
Au cours de la journée, lors des temps d'autonomie, les élèves ont réalisé leur propre liste de Noël : ils ont écrit les noms des jouets qu'ils souhaitaient recevoir et ont illustré leur petite liste.

En fin de journée, nous avons eu le temps de mimer l'histoire ! Les élèves se sont amusés à imiter les enfants déçus de leurs cadeaux. Grâce à la simplicité de l'histoire, cette séance a facilement pu être improvisée et les élèves n'ont oublié aucun détail de l'histoire. Ils ont, sans problème, été capable de se mettre à la place des personnages.




Ce document est composé de 12 pages,
à imprimer en livret

Les étiquettes peuvent être imprimées 2 par page.


-   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -   -
Ce petit livret d'activités et de révisions s'appuie bien évidemment sur la méthode de lecture que nous suivons dans l'école : Je lis et j'écris avec Salto. L'ensemble des activités et des exercices proposés sont réalisables à cette période de l'année.
Voici les graphèmes étudiées jusqu'à présent :
          ♦  les voyelles : a - e - é - è - ê - i - o - u
          ♦  le digramme : ou - oi
          ♦  les consonnes : s - l - v - t - r - m - f - n - d - j - p - b

0 commentaires

ENREGISTRER UN COMMENTAIRE